TÉLÉCHARGER LE BUCHER DES VANITÉS

Où acheter ce livre? Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio claudela Posté le 9 Mai A lire BruC Posté le 19 Mars Shermann McCoy, brillant et richissime trader à Wall Street à la fin des années 80, commet un soir avec sa maîtresse un accident de voiture : ils percutent dans le Bronx un jeune noir avant de prendre la fuite. Ce fait divers a priori ordinaire déclenche une suite de réactions qui vont transformer le riche financier chauffard en victime idéale : procureurs, hommes politiques, lobbyistes pro-noirs, journalistes, policiers s'acharnent contre McCoy qui, en quelques jours, perd tout. Ce roman brillant et percutant mais non sans humour , interroge la société américaine sur le pouvoir destructeur de la justice et des médias. Il pointe également du doigt la notion de culpabilité.

Nom:le bucher des vanités
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:70.84 MBytes



Kaminsky, le gros officier avait commencé. Puis Bruzielli, le greffier reprit, et même Sullivan, le rapporteur y joignit sa version discrète : "Yo-ohhh". Sans un cillement de paupière, Kovitsky frappa de son maillet et suspendit la séance pour trente minutes. C'était l'heure de mettre les chariots en cercle autour de la forteresse, rien de plus.

Les chariots en cercle étaient une pratique standard. Si un procès risquait de durer après la tombée de la nuit, alors il fallait faire le cercle. Pendant une suspension d'audience pour faire le cercle, tous les employés qui étaient venus travailler en voiture et qui devaient rester après la tombée de la nuit à cause du procès se levaient, sortaient et se dirigeaient vers leurs voitures dans les parkings extérieurs. Le parking favori des habitués du tribunal était juste de l'autre côté du sommet du Grand Concourse, dans une énorme excavation de boue.

Ce trou avait été creusé pour les fondations d'un building qui n'avait jamais vu le jour. Le groupe s'assembla. Les officiers portaient leur 38 bien visible sur leurs hanches. Le petit contingent s'avança bravement en territoire indien Très vite, la première voiture arriva.

Yo-ohhh, voilà Kovitsky La dernière voiture à se garer devant le tribunal fut celle de Kaminsky. Il avait ramené avec lui l'autre officier. La caravane. Yo-ohhhhhh était le cri de John Wayne, héros et éclaireur en chef, signalant aux pionniers qu'ils devaient avancer les chariots.

C'était un territoire indien, infesté de bandits, et il était l'heure de faire le cercle avec les chariots pour la nuit. Quiconque s'imaginait qu'il était capable de monter deux blocs jusqu'au parking après la tombée de la nuit pour prendre sa bagnole et rentrer tranquille chez papa maman, jouait sa vie sur une moitié de table de casino.

Il a dépensé presque un demi-million de dollars pour cette maison en C'était l'endroit rêvé où habiter en Ils ont construit toutes ces grosses maisons tout au long du West Side, en commençant à la 72ème Rue, et en montant jusqu'ici Ont-ils perdu leur argent? Ils ont perdu le contrôle Vous voyez Vous comprenez? Tout ce capital s'est évaporé de la surface de la terre. La maison était toujours là, mais le capital Donc ce que je vous dis, c'est que vous feriez bien de vous réveiller.

Vous pratiquez le capitalisme du futur et vous ne le savez même pas. Quand vous montez jusqu'ici et que vous parlez "d'entreprises de la minorité" et de centres de soin pour les gens de la rue, vous chantonnez la bonne chanson, mais vous ne voulez pas chanter les bonnes paroles.

Vous ne voulez pas y aller directement et dire : "S'il te plait, Seigneur, Dieu Tout-Puissant, laisse-les faire ce qu'ils veulent avec l'argent, tant que cela contrôle la pression Avant qu'il soit trop tard" Harlem, le Bronx et Brooklyn Non, pas Herbert, mais son minuscule bout d'avocat, Teskowitz, si.

Même ce gros tas de garde, ce Kaminsky. Le nombre de gardes, d'avocats de la défense, de greffiers, de substituts du procureur oh oui! Les nouveaux jurés d'un Tribunal Criminel avaient une manière de s'enivrer à la haute tension de ce monde infernal qu'ils dominaient de leur box, et c'étaient les jeunes femmes qui avaient l'ivresse la plus rapide.

Pour elles les accusés n'étaient pas de la "bouffe", tout sauf ça. C'étaient des desperados. Et ces affaires n'étaient pas des tas de merde. C'étaient les misérables drames de cette ville aux millions d'âmes. Et ceux qui avaient le courage de traiter avec les desperados, de les combattre, de les dompter Mais qui était le plus viril, sinon un jeune procureur, lui qui se tenait à quelques mètres de l'accusé, séparé de lui seulement par une mince couche d'air, et qui assénait les accusations de la justice?

Maintenant elle était en face de Kramer. Elle lui rendait son regard. Rifkind, c'est quel genre d'étudiant est Henry Lamb? Il me semble que vous n'êtes pas de New York.

A Ruppert, nous utilisons des termes comparatifs, mais le mot remarquable n'en fait pas partie. L'échelle irait plutôt de coopératif à mortellement menaçant. Bon Dieu, n'écrivez pas que j'ai dit ça.

C'est un brave garçon. Ne m'a jamais causé d'ennui. C'est plutôt : assiste-t-il aux cours ou pas. En général il est là. On peut compter sur lui. C'est un gentil môme, aussi gentil qu'ils peuvent l'être. Rifkind, n'y a-t-il rien que vous puissiez me dire sur les capacités ou les aptitudes de Henry Lamb? Rien du tout? Même trente, c'est trop, mais c'est ça qu'on me donne. Henry Lamb est un brave jeune homme qui s'applique et veut s'éduquer. Qu'est-ce que je peux vous dire de plus?

Comment s'en sort-il à l'écrit? Il n'y a pas eu de travail écrit à Ruppert depuis quinze ans! Peut-être même vingt! Ils ont des tests à choix multiples Au Collège Colonel Jacob Ruppert, un "prix d'honneur" est un élève qui assiste aux cours, qui ne trouble pas la classe, et qui arrive à lire et à compter. Il fit des yeux, le tour de la foule et sentit immédiatement comme un motif organisé. Tous les hommes et les femmes dans ce hall étaient rassemblés en petits groupes, des bouquets de conversations, pour ainsi dire.

Il n'y avait pas de figure solitaire, pas d'isolés. Tous les visages étaient blancs. Il n'y avait pas un homme en dessous de trente-cinq ans et très peu de moins de quarante.

Les femmes étaient de deux sortes. D'abord, des femmes fin trentaine, quarantaine, et plus femmes d'"un certain âge" , toutes avec la peau sur les os. Pour compenser le manque de concupiscence de leurs côtes apparentes et leurs derrières atrophiés, elles se tournaient vers les couturiers. Elles étaient les rayons X mondains, pour utiliser l'expression née dans le propre cerveau de Sherman.

Ensuite venaient celles qu'on appelait les Tartes au Citron. C'étaient des femmes de vingt ou trente ans, blondes pour la plupart le Citron dans les Tartes , qui étaient les seconde troisième ou quatrième femme ou compagne d'hommes de plus de quarante ans, ou cinquante, ou soixante ou soixante-dix , le genre de femmes que les hommes appellent, tout instinctivement des filles.

Ce qui manquait complètement chez les Bavardage, c'était ce genre de femme qui n'est ni très jeune, ni très vieille, qui s'est laissée aller dans une couche de gras sous-cutané, qui respire l'embonpoint, avec un visage rose qui parle, sans un mot, d'une maison, du coeur, et d'un dîner prêt à dix-huit heures, d'histoires lues à voix haute le soir et de conversations assis au bord du lit, juste avant que le marchand de sable ne passe.

En bref, personne n'invitait jamais

TÉLÉCHARGER MUSIC L7OR MAHMA KAN GRATUIT

Le Bûcher des vanités

Mais la vie de rêve de Sherman bascule subitement lorsque, un soir où il raccompagne Maria après être allé la chercher à l'aéroport, il devient complice de sa maitresse dans un accident de la route. S'étant perdu dans le quartier mal famé du Bronx , Maria, au volant de la voiture de Sherman, renverse un jeune noir dans une rue déserte, le blessant au cours du choc. Ayant pris le jeune noir pour un voleur, ils fuient après l'accident. Par la suite, le jeune homme tombe dans le coma et l'affaire devient publique quand celui-ci meurt de ses blessures, les médias relayant l'histoire du malheureux étudiant noir d'un quartier difficile victime d'une injustice ayant entrainé sa mort. Mais Maria, mariée à un vieil et riche homme d'affaires new-yorkais, est réticente à avouer sa culpabilité aux autorités à cause du scandale, et préfère laisser Sherman porter le chapeau.

TÉLÉCHARGER SON DE KIFF NO BEAT POURQUOI TU DAB GRATUIT

Kaminsky, le gros officier avait commencé. Puis Bruzielli, le greffier reprit, et même Sullivan, le rapporteur y joignit sa version discrète : "Yo-ohhh". Sans un cillement de paupière, Kovitsky frappa de son maillet et suspendit la séance pour trente minutes. C'était l'heure de mettre les chariots en cercle autour de la forteresse, rien de plus. Les chariots en cercle étaient une pratique standard. Si un procès risquait de durer après la tombée de la nuit, alors il fallait faire le cercle.

TÉLÉCHARGER LES DIX COMMANDEMENTS FILM 1956 EN FRANCAIS GRATUIT

.

Similaire