TÉLÉCHARGER PROGRAMME FORTRAN 77 GRATUITEMENT

Le nom du langage est parfois écrit conventionnellement en majuscules FORTRAN pour désigner les versions du langage jusqu'au Fortran 77, par opposition aux versions à syntaxe libre, depuis Fortran 90 [4]. Par ailleurs, dans le standard Fortran 77, les lettres minuscules ne font pas partie du langage, même si la plupart des compilateurs les prennent en charge, en extension au standard. D'autres langages compilés sont parfois utilisés pour le calcul scientifique, et surtout des logiciels tels que Scilab ou Matlab. Matlab était à l'origine un programme en Fortran, distribué aux universités et aux centres de recherche [8]. Par ailleurs, des langages de programmation sont en cours de développement, pour faciliter la programmation parallèle sur les superordinateurs , un domaine où Fortran est très utilisé.

Nom:programme fortran 77
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:7.59 MBytes



Les commandes de base pour écrire sortie ou lire entrée des variables depuis ou vers l'extérieur sont respectivement les instructions write et read.

Les écritures et lectures se font vers ou depuis soit des fichiers de données, soit les 'sorties et entrées standard', à savoir l'écran et le clavier.

La syntaxe de base est la même pour les deux. Par exemple pour écrire le contenu de la variable reelle xxx sous forme de caractères par exemple 1.

Si on ne veut pas utiliser le format standard, on doit spécifier un format. Ceci peut se faire de deux façons. Soit en définissant un format avec un numéro. Exemple : Comme le tableau xxx contient en fait ici 6 éléments et que le format n'écrit que 3 nombres réels, les 6 éléments seront écrits trois par trois sur deux lignes consécutives.

Pour savoir comment spécifier les formats, il faut se reporter à une documentation plus complète. Pour écrire ou lire dans un fichier, il faut d'abord ouvrir ce fichier en utilisant la commande open.

Pour les fichiers binaires, il en existe au moins deux types. Les fichiers binaires standard et les fichiers à accès direct. Dans les premiers, on écrit les binaires les uns à la suite des autres. Pour relire ces fichiers, on est essentiellement obligé de tout relire depuis le début.

Les seconds, appelés fichiers à accès direct, sont organisés sous la forme d'enregistrements ou 'record' de tailles identiques. L'écriture dans un fichier binaire se fait sans format avec une instruction 'write 10 xxx' par exemple pour un fichier binaire simple et en spécifiant le numéro de l'enregistement pour le fichier à accès direct. On montre ci-dessous un exemple d'ecriture dans un fichier en acces direct et relecture avec changement de l'ordre de lecture.

On peut spécifier beaucoup d'autres options dans les commandes open. Par exemple Dans ce cas, si le fichier n'existe pas déjà, il ne sera pas ouvert.

La valeur 'new' est utile si on veut eviter d'écraser un fichier qui existe déjà je programme refusera d'ouvrir le fichier dans ce cas. La base Dés qu'il est un peu long, un programme doit être découpé en tâches indépendantes et qu'on puisse tester indépendamment. On va se concentrer ici sur l'utilisation des sous-programmes ou 'subroutine'.

Un sous-programme diffère d'un programme dit principal parce qu'il ne peut pas être éxecuter seul. Il ne sera éxecuté que si un programme principal ou un sous-programme lui-même appelé par un programme fait appel à lui via l'instruction call.

L'instruction 'return' signifie qu'on retourne au programme principal. Il peut éventuellement y en avoir plusieurs dans le même sous-programme, sous différentes options contrôlées par une instruction 'if' par exemple.

Les arguments Le sous-programme peut disposer d'un certain nombre d'arguments. Les arguments sont des variables qui sont échangées entre le programme appelant et le sous-programme appelé. Le meme argument peut avoir un nom différent dans les deux programmes. Un exemple simple Attention : le même argument doit avoir le même type dans les programmes appelant et appelé.

Il peut être bon de tester le programme Pour le passage de tableaux en argument, il existe différentes conventions. En Fortran 77 Standard, ce qui est échangé entre les programmes appelant et appelé, c'est l'adresse du premier élément du tableau. Comme les tableaux sont écrits de façon séquentielle dans la mémoire de l'ordinateur occuppant des cases mémoires consécutives , on sait ce qui se trouve derrière le premier élément.

En Fortran 90, on peut aussi passer directement un tableau complet, ou sous-parties d'un tableau en spécifiant la partie du tableau que l'on passe. Par exemple tab , correspond à la sous-matrice de la matrice tab i,j avec i variant de 4 à 6 et j variant de 2 à On montre ci-dessous des exemples d'utilisation de ces différents modes de passage d'arguments. Les différents types de variables On vient de voir comment on passe des variables en arguments entre programme appelant et programme appelé.

Il existe aussi un moyen de réserver une zone mémoire pour des variables, qu'on pourra ensuite appeler à partir de n'importe quelle partie du programme. Il s'agit des "common block". Un common est composé d'un identifiant et d'une liste de variables. Par exemple : Les common sont considérés comme obsolètes en fortran 95 mais sont encore beaucoup utilisés pour stoker des constantes. Par oposition aux variables globales des 'common', on peut définir des variables locales, internes à un sous-programme, qui ne seront pas vues de l'extérieure.

Suivant la version de fortran, les options de compilation, etc A priori, il faut partir du principe que d'un appel à l'autre, une variable locale a pu changer de valeur. C'est à dire que la zone mémoire attribuée à cette variable pendant l'execution du sous-programme a pu, entre deux appels au sous-programme, être utilisée, par exemple pour mettre une variable locale d'un autre sous-programme.

C'est ce qu'on appelle l'allocation dynamique de mémoire. Si on veut forcer à ce que la valeur d'une variable soit retenue d'un appel sur l'autre, il faut inclure une instruction save pour sauvegarder cette variable particulière. On montre ci-dessous un exemple où on calcule un sinus à partir d'un nombre en degrés. On a besoin du nombre pour transformer les degrés en radian. Pour éviter de recalculer à chaque fois, on ne le calcule qu'au premier appel, identifié lui-même par une clef logique sauvegardée, et on le sauvegarde pour les appels suivants.

Remarquer que l'instruction 'data' initialise la valeur de la variable au départ mais pas à chaque appel. Le fait que des variables puissent utiliser des mêmes zones mémoires dans des sous-programmes différents, s'appelle l'allocation dynamique de mémoire.

Par opposition, on parlera d'allocation statique si chaque variable se voit attribuer, en début de programme, une zone mémoire bien définie qui lui sera reservée pendant toute l'exécution de programme. L'allocation dynamique est beaucoup plus économique pour la mémoire. L'allocation dynamique de mémoire est sans doute le gain principal du passage de la norme 77 à Avec l'allocation statique, les dimensions d'un tableau doivent être définies une fois pour toute, soit en dur - tab 10,7 par exemple - soit avec des dimensions définies au préalable comme 'parameter' comme on l'a vu plus haut.

Avec l'allocation dynamique de mémoire, on peut définir, dans un sous programme, des tableaux dont la dimension n'était pas connue a priori. C'est le cas par exemple de l'exemple ci-dessous. Les sous-programmes peuvent être écrits dans le même fichier que le programme principal. Ils peuvent aussi être écrits dans des fichiers indépendants : program.

Ceci permet d'utiliser le sous-programme sub1. Il faut alors compiler d'un coup les différents fichiers g95 program. Utiliser des noms explicites pour les variables utilisées dans des grands programmes. Couper les programmes en petits sous-programmes qu'on puisse tester indépendamment.

TÉLÉCHARGER EMBRATORIA G7 POUR SMART TV GRATUIT

Elements de programmation Fortran

En pratique kwrite prog. Si vous cherchez un compilateur, je vous conseille le meilleur : GNU G77 www. Il est disponible dans toutes les distributions Linux, pour Windows j'en ai fait une copie ancienne version mais peu gourmande ici. Les colonnes 1 à 5 peuvent contenir un label numéro de ligne par exemple.

TÉLÉCHARGER DRIVER HP DESKJET D1360 GRATUIT GRATUIT

notes de cours Fortran 77

Bonne habitude à prendre que de commenter son code. Ainsi, je n'en n'oublierai pas. Viennent les déclarations des constantes et autres paramètres: déclarer ici tous vos paramètres symboliques PI, constante de Plank, densité de l'eau, distance terre-lune, etc Attention à la syntaxe et à déclarer le type des constantes. Déclaration des variables: simple et de bon goût.

Similaire